Travel travel

Welcome to the USA

Deux mois après mes vacances aux Etats-Unis, voici un petit report. Deux mois c’est long pour bien se rappeler de tous les détails, et tant mieux parce que si je racontais tous les détails ça donnerait un report plutôt anxiogène. J’ai plutôt mal vécu ce voyage dans l’ensemble. Dormant mal et peu sur des lits inconfortables, et souvent sur les nerfs. La densité de gens à New-York est très élevée, (je n’aime pas trop la foule) et même si les gens là-bas étaient plutôt sympathiques, tout te rappelle qu’ils travaillent beaucoup, notamment leurs mines fatiguées. Chicago était plus cool, mais c’est là où je dormais le plus mal. Ceci dit, le temps qui passe aurait plutôt tendance à atténuer les mauvais souvenirs et à modifier la charge émotionnelle de mes photos du côté positif.

 

Chicago by the River

Je sais que cela peut en déranger certains mais quand je pense qu’une photo sera plus réussie comme ça, je n’hésite pas à la prendre avec les gens que mon oeuil voit au moment où je la prends. Une photographie peut avoir comme caractéristique d’être un témoignage réaliste d’une situation, et c’est comme ça que je justifie cet angle de vue.
Comme c’est le cas au-dessus, sur la Chicago River, une des difficultés à photographier des gratte-ciel est le cadrage. Il y en aura toujours qu’on ne peut pas prendre en entier, il faut faire des choix.

 

Levée de pont

Un pont énorme qui se soulève sur la Chicago River. Très impressionnant.

…..

Base-ball ground

Un terrain de base-ball à Chicago.

…..

Restaurant typiquement américain

Un restaurant américain typique à Chicago, excepté que les serveurs montent sur le bar et y font un petit show de danse à heures régulières.

…..

Show

 

 

Farandole de Lamborghinis

Je n’ai pu prendre que ces trois voitures de sport mais il y en avait bien une dizaine garées à la file. Très show off à l’américaine.

…..

Tweets sur papier

Des tweets imprimés.

…..

From the museum

La vue depuis un musée sur le quartier de gratte-ciels à Chicago.

…..

Devant le Metropolitan Museum

Je n’ai pas pris beaucoup de photos de New-York. D’une part parce qu’on connaît déjà pas mal l’esthétique de la ville surtout à travers les films et puis je l’ai trouvée moins photogénique que Chicago. Au dessus, c’est à la sortie du Metropolitan Museum, tous les stands typiquement New-Yorkais qui vendent des fruits, des bretzels et toutes sortes de trucs à manger et à boire.

Quelque chose de marquant dans ces deux villes était le bruit. Le métro New-Yorkais fait énormément de bruit. Et dans les deux villes, le flot incessant des voitures, pour peu qu’on habite le centre ville nécessite un temps d’adaptation pour réussir à bien dormir.
A New-York, sans exagérer, 99% des gens ont un Iphone, et la plupart du temps le 6 ou le 6 plus, les derniers en date. Les forfaits y sont bien plus chers qu’en France, mais on a la possibilité de louer l’Iphone pour un prix assez abordable. Il y a la wifi dans le métro. Les New-Yorkais sont tous le téléphone à la main dans les transports en commun, ou au resto à midi quand ils déjeunent seuls. Bien plus qu’à Paris. Seuls les vieux ou les gens très pauvres y échappent encore.
Les voitures sont toutes des berlines aux culs énormes. Les citadines n’existent quasiment pas là-bas.
Enfin, si je devais conseiller un endroit à ne pas louper à New-York ce serait Times Square, la nuit tombée. C’est blindé de monde (je rappelle que je n’aime pas la foule) mais tellement impressionnant avec des énormes écrans sur des énormes buildings, tout ça concentré mais sur des centaines de mètres, à n’en plus finir. Une expérience à vivre juste une fois déjà, c’est pas mal.
Je rappellerai quand même que la vie est plutôt chère aux USA et le confort dans les Airbnb pas toujours au rendez-vous. Mieux vaut ne pas trop viser le bas-de-gamme pour ne pas se retrouver, comme moi, avec un certain manque de confort.

Si vous allez au musée, ne vous étonnez pas si on vous demande de porter votre sac-à-dos devant et pas derrière, c’est sans doute pour éviter de toucher les oeuvres par inadvertance.

 

Statue de fin
Fan dela beauté de l’art italien exposé au Metropolitan Museum. Ici, une statue de Modigliani.

 

 

Laisser un commentaire à Matyeu qui de ce fait vous idolâtrera

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s