The show must go on air

Le pitch (Je préfère les Pitch aux DooWap d’ailleurs, pas vous ?) : Un présentateur télé est pris en otage pendant son émission sur les marchés boursiers, par un jeune homme ruiné, à cause, dit-il, d’un de ses conseils qui s’est révélé catastrophique.

Money-Monster Affiche
Il s’agit avant tout d’un film de suspense plutôt bien mené. Il effleure le sujet de la finance, nous rappelant au passage qu’aujourd’hui la majeure partie des échanges boursiers sont effectués par des ordinateurs, et ne traite pas vraiment d’un quelconque sujet en profondeur, si ce n’est presque celui de la télévision américaine. Des efforts de réalisme et de crédibilité ont d’ailleurs été apportés à ce propos mais l’histoire finit par être une exagération plus spectaculaire qu’authentique. On dit souvent que la réalité dépasse la fiction, ici c’est le contraire.

Lee Gates - Georges ClooneyGeorges Clooney y campe un cliché de présentateur star, odieux et arrogant en off mais ultra sympathique et grand showman lorsqu’il est on air.

Julia Roberts

Julia Roberts joue le rôle de « son oreillette ». Elle est maîtresse du rythme de l’émission, aide le présentateur lorsqu’il a un trou de mémoire, et essaye d’influencer son discours avec sa propre sensibilité.
Les deux personnages, quoique complices, sont assez antagonistes. Lee Gates (George Clooney) est un hyperactif qui ne supporte pas l’ennui et la solitude tandis que Patty Fenn (Julia Roberts) qui essaye de lui vanter les vertus de la tranquillité semble un peu « plan-plan » à ses yeux. Leur professionnalisme et le fait qu’ils soient proches collègues de travail depuis plusieurs années les rassemble.

Kyle Budwell

Le rôle du preneur d’otage Kyle Budwell est interprété par Jack O’Connell. Il a un discours assez commun sur les médias, qui ne pensent qu’à eux, disent tout et son contraire pour remplir l’espace médiatique et toucher l’argent de la publicité; qui font partie d’un système dont font aussi partie les marchés financiers, les banques, les patrons, les politiques, qui mentent, manipulent et gagnent beaucoup d’argent plutôt facilement alors que le peuple trime pour des broutilles et pour faire marcher le capitalisme comme des moutons.

Personnellement j’ai adhéré au jeu des acteurs, aucun ne dénotait, ils m’ont fait vivre l’histoire à 100%.
D’après ce que j’ai compris en lisant des critiques, ce thème avait déjà été plus ou moins traité dans d’autres films que je n’ai pas vus.
Même si ce discours est sans doute plus difficile à tenir pour un film américain, l’auto-critique étant la critique la moins aisée à faire, il est aussi tout simplement une partie du décor d’un film de suspense.

Un film dans lequel (attention spoilers) des policiers passent dans des conduits d’aération pour rejoindre le studio télé où a lieu la prise d’otage. Mais aussi un film dans lequel un discours bien-pensant typiquement américain, destiné à attirer la sympathie des télespectateurs avec des bons sentiments échoue lamentablement. (fin des spoilers)
Des clichés irréalistes mélangés à un point de vue plus subtil et intelligent. Des poncifs auxquels on est habitué mêlés à des effets de surprise qui fonctionnent.

Je suis allé voir ce film d’abord pour ce décor, le monde médiatique, la télévision étant des sujets qui m’intéressent particulièrement. Et j’avoue que même si je n’ai pas trouvé qu’il s’agisse d’un grand film je ne me suis pas ennuyé, il ne m’a pas déplu.
Bémols: La fin est irréaliste et un peu bâclée.
Un bon point pour le jeu d’acteurs et un autre pour les moments d’originalité saupoudrés dans ce film.

Laisser un commentaire à Matyeu qui de ce fait vous idolâtrera

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s