Mon oeil sur les Playoffs 2016 de la NBA

 

PlayoffsNBA2016

Les Playoffs 2016 de la NBA  sont là et j’avais envie de donner mon point de vue sur cette partie de la saison que j’aime beaucoup suivre. Un jeu plus intense que lors de la saison régulière. Mais aussi plus imprévisible car les équipes ne lâchent pas un seul match, le score peut se renverser à n’importe quel moment, le niveau des équipes est plus resserré, le public est plus chaud.

Screenshot 2016-04-15 at 21.11.23 - Edited

Je rappelle que San Antonio est mon équipe préférée, celle que je soutiendrai toujours, sans répit, à la vie à la mort, enfin… jusqu’au jour où Tony Parker n’en fera plus partie.

J’ai décidé de faire ce post sous forme de « Plus » et « Moins » attribués à chaque équipe.  Et à la fin, je donnerai mes pronostics pour le premier tour.

 

Golden State Warriors (73-9):

Warriors-4

Les plus:
Ils ont les golden stats. Record du meilleur ratio victoires/défaites de tous les temps arraché aux Bulls de Michael Jordan. Meilleurs marqueurs et meilleurs passeurs de la ligue cette saison. Leur meneur de jeu, Stephen Curry a la meilleure moyenne de points par match de NBA et il en est également le leader aux paniers à trois points réussis. Et il n’est pas le seul à faire péter les records cette saison, dans cette équipe.

Les moins:
Ils auront la pression du champion en titre et toutes les équipes contre lesquelles ils joueront voudront les battre.
Leur jeu intérieur. Ils sont troisièmes au nombres de rebonds attrapés sur la saison, mais shootant beaucoup à trois points, ces rebonds arrivent souvent loin du cercle. Là où réside leur force. Ils risquent de souffrir en défense contre une équipe comme San Antonio ou Memphis.

 

San Antonio Spurs(67-15):

tagreuters.com2016binary_LYNXNPEC3J08J-BASEIMAGE-800x517 - Edited

Les Plus:
La meilleure défense de la ligue. Kawhi Leonard élu meilleur défenseur de l’année pour la deuxième fois de suite. Leur style de jeu, dont se sont inspirées pas mal d’équipes ces derniers temps. Leur coach Gregg Popovich, le coach en activité le plus titré. Leur intérieur Tim Duncan, le joueur en activité le plus titré. Le Big Three, Parker-Duncan-Ginobili, meilleur trio de l’histoire de la NBA en Playoffs. Le recrutement de LaMarcus Aldridge, le plus judicieux de l’année.

Les moins:
Pas mal de joueurs partis et pas mal de nouveaux joueurs arrivés dans l’effectif cette année. L’alchimie avec Lamarcus Aldridge semble avoir pris, mais qu’en sera-t-il avec les joueurs du banc ? Des cadres un peu âgés (sauf Leonard).

 

Cleveland Cavaliers(57-25):

150924112709-lebron-james-kevin-love-kyrie-irving-charlotte-hornets-v-cleveland-cavaliers.1200x672

Les plus:
Lebron James. Un joueur qui a énormément de qualités. Il sait scorer, jouer pour les autres, rester discret quand il le faut, se montrer quand c’est nécessaire. Kyrie Irving et Kevin Love. Sans eux ce fut difficile l’an dernier, mais s’ils restent en bonne santé, ces trois là peuvent marquer trente points chacun dans un match.

Les moins:
Lebron James. Il agace beaucoup de monde et commence à prendre une espèce de grosse tête. Un banc qui doit s’habituer à avoir un rôle plus secondaire que la saison dernière.

 

Toronto Raptors(56-26):

raptors-092815-620

Les plus:
Leurs deux joueurs clés, Kyle Lowry et DeMar DeRozan, all-stars en puissance. Malgré ça, une équipe assez homogène.

Les moins:
Ils tombent au premier tour contre Indiana, une équipe qu’il valait mieux éviter. La franchise n’a jamais réussi à passer un premier tour de playoffs, certains (journalistes surtout) parlent même de malédiction.

 

Oklahoma City Thunders(55-27):

OKCDurantWes

Les plus:
Kevin Durant et Russel Westbrook. Deux des meilleurs joueurs de NBA qui semblent bien s’entendre sur le terrain. Ils ne savent pas encore s’ils seront à nouveau tous les deux ensemble la saison prochaine car Kevin Durant ne sera plus sous contrat et pourrait changer d’équipe. Ils auront donc envie de tout donner. Si le reste de l’équipe suit, ils pourront être particulièrement difficiles à battre.

Les moins:
Si KD ou Rus Wes ne jouent pas, ou pas à leur niveau, ils n’ont pas l’étoffe d’un champion NBA.

 

Los Angeles Clippers(53-29):

514188322 - Edited

Les plus:
Leur cinq majeur est très bien côté. Ils ont quelques gros joueurs sur le banc. Pas beaucoup de points faibles si ce n’est leurs grands du banc. Et un coach très renommé et déterminé.

Les moins:
Pas vraiment de moins. On les voit aller haut mais pas gagner.

 

Miami Heat(48-34):

MiamiHeatWhitesideBlock

Les plus:
Le coach et quelques joueurs sont déjà titrés et pourront transmettre leur expérience à des jeunes talentueux. Une équipe physique. Hassan Whiteside, meilleur contreur de la NBA en 2016.

Les moins:
De bons joueurs qui ont tout-de-même connu une deuxième moitié de saison plus délicate que la première. On les attendait plus forts. Malgré le retour de Dwyane Wade aux commandes, ils n’ont pas réussi la performance dont on pouvait présumer en début de saison.

 

Atlanta Hawks(48-34):

Les plus:
Toujours le même coach, Mike Budenholzer, qui a appris le métier à San Antonio avec Gregg Popovich (le coach le plus titré encore actif) et qui a su transmettre ses valeurs aux joueurs. Une équipe de bon niveau, équilibrée et homogène.

Les moins:
Budenholzer n’est pas Popovich. Ils ont perdu DeMarre Carroll, un joueur de leur 5 majeur passé aux Raptors, une équipe qui surclasse Atlanta cette saison.

 

Boston Celtics(48-34):

isaiah-thomas-celtics

Les Plus:
Une équipe en pleine progression. Elle a fini cette année par virer tous ses cadres pour tourner la page, et a réussi à faire prendre la sauce avec un très bon Isaiah Thomas et plusieurs joueurs à la peine dans leurs anciennes équipes, comme Jae Crowder.

Les moins:
Une équipe jeune et inexpérimentée, aussi dans le sens où ses joueurs ne se côtoient pas depuis très longtemps.

 

Charlotte Hornets(48-34):

Charlotte Hornets' Al Jefferson (25) gets a point across to teammates, Jeremy Lin (7), Kemba Walker (15) and Nicolas Batum (5) in the second half of an NBA basketball game against the Philadelphia 76ers in Charlotte, N.C., Friday, Nov. 20, 2015. The Hornets won 113-88. (AP Photo/Bob Leverone)

Les Plus:
En gros progrès cette année, on les voyait moins haut. L’arrivée du français Nicolas Batum semble leur avoir fait du bien. Polyvalent, il est l’un des rares joueurs de NBA à combiner de bonnes moyennes annuelles en points marqués, passes décisives et rebonds à la fois. Leur meneur Kemba Walker semble avoir pris une dimension supplémentaire cette saison.

Les moins:
Ils rencontrent Miami au premier tour, une grosse équipe capable de tout, que l’on voyait plus haut. On peut penser que ce sera un match équilibré car les deux ont le même bilan, 48 victoires et 34 défaites. Mais l’effectif de Miami, avec quelques joueurs et un coach déjà bagués semble un peu supérieur.

 

Indiana Pacers(45-37):

@indianageorge3 throws the alley-oop to @ygtrece!

A video posted by Indiana Pacers (@pacers) on

Les plus:
Après 1 an de convalescence, Paul George (qu’on voit dunker  juste au-dessus) est de retour et son retour est fracassant pour un joueur qui a subi une telle blessure. Un très bon 5 majeur.

Les moins:
Ils seront dangereux mais je ne vois pas cet effectif gagner le titre.

 

Portland Trailblazers(44-38):

Feb 15, 2014; New Orleans, LA, USA; Portland Trailblazers guard Damian Lillard (0) dunks during the 2014 NBA All Star dunk contest at Smoothie King Center. Mandatory Credit: Derick E. Hingle-USA TODAY Sports

Les plus:
Damian Lillard, un joueur spectaculaire, bizarrement jamais sélectionné au All-Star Game (En tous cas pour le grand match des « étoiles »).  CJ McCollum un des favoris pour être élu Most Improved Player.

Les moins:
Un club qui a perdu 4 joueurs majeurs et qui essaie tant bien que mal de se reconstruire autour de sa jeune star Damian Lillard. Je suspecte d’ailleurs Lillard d’être un peu imbu de sa personne ou égocentrique, cela pourrait expliquer pourquoi un joueur si bon et spectaculaire n’a encore jamais été sélectionné pour le All-Star-Game.

 

Detroit Pistons(44-38):

andre-drummond-reggie-jackson-nba-washington-wizards-detroit-pistons

Les plus:
L’association classique « bon meneur – bon pivot » avec Reggie Jackson et Andre Drummond, simple et efficace. Une équipe en grand  progrès cette saison, on ne sait pas de quoi ils sont capables.

Les moins:
Au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la tête du classement, je vois de moins en moins les clubs gagner. Ils sont huitièmes de leur conférence, les derniers qualifiés, et à ce titre rencontrent les Cavaliers de Lebron James, premiers de la conférence. Ce serait un exploit s’ils se qualifiaient pour le tour suivant.

 

Dallas Mavericks(42-40):

Mavs2016

Les plus:
Ils possèdent de bons joueurs, mais n’arrivent pas à en faire une bonne équipe, ce qui les rend un peu décevants. Malgré tout capables de s’enflammer pendant une série complète. A surveiller.

Les moins:
Je l’ai déjà écrit dans « Les plus », l’alchimie ne semble pas prendre entre des joueurs pourtant de très bon niveau.

 

Memphis Grizzlies(42-40):

david-west-chris-andersen-tony-parker-nba-memphis-grizzlies-san-antonio-spurs-850x560

Les plus:
La encore, de bonnes individualités, mais ça ne prend pas.

Les moins:
En nette régression depuis la saison dernière où ils étaient de sérieux candidats au titre. Marc Gasol, leur leader statistique ne joue pas.

 

Houston Rockets(41-41):

Generated by IJG JPEG Library

Les plus:
J’adore James Harden, un joueur à la fois efficace et attachant. Relativement lent et nonchalant, il parvient à faire des stats impressionnantes. Bien placé dans 4 catégories: les points, les passes décisives, les interceptions et un peu moins les rebonds, mais quand même.

Les moins:
Il est seul dans l’équipe à être à ce niveau. S’il passe au travers d’un match, l’équipe a de grandes chances de faire pareil. Dwight Howard n’est pas le franchise player qu’on attendait. C’est sans doute dû au fait qu’il soit trop musclé. (Mais sûrement pas au fait que je sois jaloux de ses muscles et de sa décontraction naturelle).

______________________________________

Mes pronostics:

Golden State vs Houston: Vainqueur Golden State
Cleveland vs Detroit: Vainqueur Cleveland
San Antonio vs Memphis: Vainqueur San Antonio
Toronto vs Indiana: Vainqueur Indiana
OKC vs Dallas: Vainqueur OKC
Miami vs Charlotte: J’aime bien Charlotte mais vainqueur Miami
Clippers vs Portland: Vainqueur Clippers
Atlanta vs Boston: Vainqueur Atlanta

 

2 réflexions sur “Mon oeil sur les Playoffs 2016 de la NBA

Laisser un commentaire à Matyeu qui de ce fait vous idolâtrera

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s