Confusions nocturnes.

Ce soir je vous écrit je suis comme Berdych au 7ème jeu du deuxième set des Masters de tennis de Londres contre Tsonga : Je suis un homme en colère. Je repense à ma vie sentimentale et sexuelle, avec des personnes de sexe féminin et vraiment, ça m’énerve.

Dans ma vie je suis passé par pas mal d’états, de stades différents sans pour autant pouvoir dire que j’ai eu une vie bien remplie. J’ai été le premier de la classe et j’ai aussi été le dernier. J’ai voulu, et là je parle de vraie volonté, être ingénieur, puis sportif de haut niveau, puis journaliste, puis comique, puis animateur radio, puis cinéaste, puis maintenant community manager, puis puis puis…
J’ai été maigre, gros, moyen, musclé, gras… J’ai été pris en exemple positif, mais aussi négatif. J’ai eu des amis de toutes origines. J’ai été un ange et aussi un démon. Bref, je suis une girouette et parfois je me dis que je devrais prendre des cours de comédie car j’ai pas mal de facettes puis je me rappelle que je suis plutôt du genre monoexpressif, sauf quand j’imite des accents, mais bon passons.

J’ai aussi vu dans ma vie mon statut auprès des filles évoluer. Peut-être comme tout le monde d’ailleurs. Sauf que moi on ne peut pas me classer dans une case. Je ne suis pas le rigolo de service, ni le gendre idéal, pas le sportif idiot, le rebelle, ou encore le dur au grand coeur, ou bien le bad boy. Je n’ai pas toujours été timide. Je me suis déjà fait draguer, et par des filles qui me plaisaient; coïncidence ou pas,surtout quand je ne portait pas de lunettes. Et finalement je n’ai pas de repères auprès d’elles. Ma vie amoureuse et mes relations avec les filles que ce soit dans mon enfance, mon adolescence ou mon adolescence peut être qualifiée de catastrophique. Je n’ai jamais vraiment eu de relation profonde, intense ou fusionnelle réussie. Et sur le plan sexuel c’est le désert, non pas d’atacama, mais plutôt de la planète Mars. J’ai loupé tous les rendez-vous, je ne saurais dire pourquoi.

Aujourd’hui, en plus, on ne peut pas dire que mon mojo soit au top de sa forme. Je ne me sens pas comme le personnage masculin dans une pub pour Axe, mais plutôt comme Steve Hurkel, Scritch ou Jerry dans Parker Lewis. Et ça me frustre et je m’énerve et voilà et je ne  comprends pas. Et je dois d’autant plus ne compter que sur moi car ce n’est pas une fille qui viendra vers moi et fera tout le boulot. Comme quoi la lâcheté possède deux versants.

Et même si je trouve cette image drôle :

 

Elle ne fait que m’énerver d’autant plus car elle case les hommes et les femmes dans des stéréotypes ancestraux qui ne sont pas à mon avantage.
Alors je ne sais pas, j’ai l’intuition que si des femmes réagissaient à ce que je viens d’écrire elles répondraient que justement, ce ne sont que des stéréotypes, que non, ça ne fonctionne pas comme ça, que c’est une vision simpliste, archaïque, peut-être même patriarcale.
Et moi je leur répondrais que ça me fait penser à ce dialogue qui revient souvent entre hommes et femmes, la femme disant à l’homme que tous les mecs sont pareils, qu’ils ne recherchent que le sexe et l’homme lui répondant que non on n’est pas tous comme ça, on est romantique et la beauté intérieure etc…
Bref, ce qui est peut-être une façon parfois inconsciente de se présenter à son avantage ou de se défaire de la méfiance de l’autre pour le séduire. Alors qu’on finira par avoir à peu près tous le même comportement les uns avec les autres, à des degrés différents et selon les personnalités. En gros, tous les mecs ont un pénis de différentes tailles et aspects, que ce soit au repos ou en érection. Idem avec les eins des filles ou les chromosomes ou l’ADN. On ne peut pas généraliser mais on n’échappe pas à la généralisation.

Au fait, vous avez remarqué les dessins sur l’image plus haut ? Le logo bluetooth qui caractérise les hommes a une forme de poitrine féminine dessinée en blanc, tandis que le logo wifi qui caractérise les femmes a en son sein une forme de sexe masculin.
Etonnez-vous après que je sois tout embrouillé.

Publicités

Une réflexion sur “Confusions nocturnes.

  1. Je voudrais m’excuser auprès des transsexuels et des gens qui ont les deux sexes, je les ai oublié. Ce n’est donc plus une raison pour démanteler mon argumentaire de A à Z.

    J'aime

Laisser un commentaire à Matyeu qui de ce fait vous idolâtrera

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s