Attention spoiler : 99 Francs .

99_francs_imagesfilm.jpeg

Quel meilleur film que 99 francs pour écrire un spoiler ? D’abord parce-que l’histoire elle-même est un spoiler géant du monde de la publicité mais aussi parce-que ce film ne peut presque pas être spoilé . En effet… (la suite est en blanc , surligner pour la lire)… il a 2 fins , une qui se termine tristement mal , l’autre qui se termine heureusement bien .

Ce n’est donc pas l’enjeu principal de ce film qui vaut pour son rythme soutenu , son humour omniprésent , son ton décalé et sa critique de la société de consommation et du monde de la publicité (d’où l’auteur , Frédéric Beigbeder est issu) .
Tout d’abord je n’avais lu que le début du livre , celui-ci m’ayant assez vite saoulé . Par contre j’en avais vu la bande-annonce qui ne reflète pas vraiment le film dans son ensemble , juste une petite partie . Le reste étant plutôt un essai de retranscrire ce que le personnage principal , Octave Parango ressent . Et comme il se drogue régulièrement à la cocaïne , une partie assez importante du film décrit les pensées ou la réalité d’un publicitaire gué-dro . Delirium et réalité se mélangeant, comme dans son esprit .
Je reviens sur le nom du personnage principal : Parango , ce nom me fait penser au mot parangon , qui signifie modèle , exemple . Ainsi , d’après moi , Octave ne serait pas , comme on pourrait le penser , la représentation à l’écran de Frédéric Beigbeder , mais le résultat du mélange de plusieurs publicitaires dont l’auteur aurait construit un unique représentant .

Enivré de fêtes et de cocaïne , Octave , personnage arrogant et cynique qui se fout un peu de tout et de tout le monde semble s’amuser et « maîtriser dans tous les domaines de sa vie .
A 17 ans il rêvait d’être publicitaire et maintenant il l’est . Il drague une fille qui succombe à ses charmes . Il a été choisi pour créer la pub du plus gros client de sa boîte .
Mais sa vie connaît un U-turn lorsque sa petite amie lui annonce qu’elle est enceinte de lui . Il préfère garder sa liberté et il l’obtient car elle le quitte sur le champ . Mais il regrette sa réaction car il se rend compte qu’il est amoureux d’elle . Elle , semble avoir pris une décision irrévocable et refuse même de lui parler .
Couche-t-elle avec le boss d’Octave , seule personne qu’il semble admirer car encore plus cynique, insensible et arrogant que lui ? Le film part alors dans les délires d’Octave dont on ne sait pas s’ils sont vraiment vécus où s’il rêve .
Lors d’une supa soirée chez lui , il fait une overdose pendant laquelle il rêve de faire ce qu’il n’avait jamais fait , envoyer bouler tout le monde sur le plateau de tournage d’une pub et enfin cesser de s’écraser devant ses patrons ; et se fait soigner à l’hôpital .
Il sabote ensuite, « pour de vrai » , LA pub du plus gros client de l’agence qu’il a lui-même créée en la trashisant . Il n’en supporte pas la simplicité qui rime pour lui avec médiocrité . Puis en voiture décapotable , à Miami , ville de tournage de la pub , se laisse tenter par un dealer de drogue qui lui refourgue des pilules d’un truc qui a l’air puissant .

A partir de cet instant deux fins sont proposées .

1ère fin :

La police le grille , le poursuit . Lui fonce , renverse plusieurs personnes et se réveille dans un avion qui le ramène de Miami vers la France en se demandant s’il vient de rêver . De retour au boulot , il apprend que son ex , enceinte de lui , s’est suicidée avec son boss . Il obtient une promotion dont il ne voulait pas . Mais la police arrive et veut l’arrêter . Il s’enfuit alors vers les toits et sous une pluie battante saute et atterit sur la voiture du plus gros client de son agence .

2ème fin :

A Miami , en voiture décapotable il a un petit accident . Puis on le voit dans le même avion que lors de la première fin , de retour vers la France et en descente d’extasy .
Ensuite il est accompagné par des autochtones sur une plage déserte au « bout du monde » où il essaie de survivre. Intoxiqué par un aliment qu’il trouve en terre , il est recueilli par des indigènes qui lui offrent un breuvage salvateur . Enfin , son ex-fiancée le rejoint avec sa fille et l’embrasse . La caméra s’éloigne alors d’eux jusqu’à montrer leur baiser immortalisé par une publicité . Genre « la pub récupère tout » .

Ma réponse à la question :
_ » Alors ? Comment c’était ? « 

_ » Moyen. « 

Publicités

Une réflexion sur “Attention spoiler : 99 Francs .

  1. Mmh.. Bon, je poste vachement en retard, m’enfin !

    Il ne me semble pas qu’il y ait deux fin mais bien une unique, et que la « happy end » qui est proposée n’est qu’un déguisement d’un autre délire d’Octave lors de sa chute (« ça y est, je revois ma vie »). La preuve de ce que j’avance est peut-être le fait qu’il voit cette publicité pour les Produits Pétrochimiques Français, qu’il s’y voit – boucle bouclée.

    Y’a du bon et du moins bon, mais bon, moi j’ai bien aimé, et bien aimé le fait que le film soit (bien) différent du roman.

    J'aime

Laisser un commentaire à Matyeu qui de ce fait vous idolâtrera

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s